LE BLOG DE MICHET

Pour apprendre, s’amuser et partager.

Si vous souhaitez recevoir gratuitement par courriel, les articles sur l’AMOUR, le BONHEUR et la RETRAITE au fur et à mesure qu’ils sont publiés, inscrivez-vous à notre flux rss, en cliquant sur l’icône orange en dessous de ce texte, à droite. Si vous préférez n’être abonné qu’à l’un de ces thèmes, cliquez sur l’icône apparaissant sur la page de ce thème. Vous pouvez, bien sûr, en tout temps vous désabonner.

Connaissez-vous la règle de Tchouang-tseu?

Je termine à l'instant un très beau livre que je vous recommande chaudement si vous souhaitez augmenter votre niveau de bonheur et vivre dans la joie. J'y ai puisé plusieurs idées et histoires inspirantes rapportées par son auteur et parfois vécues par celui-ci. Son titre « La puissance de la joie », publié aux éditions Fayard et écrit par Frédéric Lenoir.

Dans l'exemple qui suit, l'auteur nous présente un texte issu de la tradition taoïste. On attribue la paternité de ce texte à Tchouang-tseu, un des plus grands penseurs toaïstes qui ait vécu au 1Vième siècle avant notre ère.

« Il s'agit d'un nageur qui cherche à traverser un fleuve. Les fleuves chinois sont puissants, agités de courants impétueux. Exactement comme le flot de la vie, nous dit-il. La plupart des nageurs tenteront de lutter contre ces courants, y mettront toutes leurs forces et leur énergie, ils s'épuiseront en vain et la plupart finiront noyés. Plus le courant est fort, dit Tchouang-tseu, moins il faut lutter contre lui. Gardons en tête l'intention d'atteindre l'autre rive, épousons le flot du courant, laissons-nous porter par lui, sans résister. Nous finirons par traverser le fleuve et parvenir, sains et saufs, sans efforts, sur la rive opposée que nous voulions rejoindre. » 

Et l'auteur poursuit : « J'ai eu l'occasion de discuter en Aquitaine, avec un groupe de maîtres nageurs. Ils m'ont parlé d'un courant sous-marin particulièrement redoutable qui traverse parfois la côte atlantique, près du rivage. Quand un nageur est pris dans ce courant, m'ont-ils appris, il ne doit absolument pas tenter de lutter, même s'il se trouve à quelques mètres de la plage : il risque de s'épuiser vainement et de se noyer. Le seul moyen de s'en sortir est... de s'allonger sur le dos, de faire la planche et de se laisser flotter. Dans un premier temps, ce courant, appelé sortie de baïne, vous éloigne. Ensuite, il vous ramène vers la côte et vous pourrez reprendre pied. Sans doute plus loin que votre point de départ, mais, en ayant lâché prise, vous êtes certain d'être sauvé de la noyade. Homme qui flotte - retouch

C'est exactement la règle que nous livre Tchouang-tseu, si nous l'étendons à l'ensemble de notre existence. Lorsque nous sommes pris dans des courants contraires, ne nous débattons pas. Laissons-nous emporter et attendons le moment opportun pour entreprendre l'action qui nous permettra d'atteindre notre but. Attendons, en quelque sorte, que le courant nous redevienne favorable.

L'expérience taoïste du lâcher-prise nous met dans la joie du flux. En y consentant, on accepte d'accompagner le mouvement de la vie, d'épouser ses formes jaillissantes, parfois surprenantes. On accepte de prendre le risque de vivre en permanence déstabilisé. Et si la vie ne suit pas le cours qu'on souhaiterait, peut-être avons-nous un message à en tirer? Peut-être qu'un changement de vie s'impose à nous, qu'il est illusoire de persévérer dans les intentions que nous nous étions données? Peut-être aussi qu'un jour les portes se rouvriront et les choses se feront."

Oui, « La puissance de la joie », un très beau livre que je vous recommande...

lundi, 25 janvier 2016 16:33

Être en santé et heureux

Écrit par

Qu'est-ce qui nous garde en bonne santé et heureux tout au long de notre vie?

Heureux et en sant

Si nous devions investir pour devenir au fil du temps, la meilleure version de nous-mêmes, dans quoi devrions investir temps et énergie dès maintenant?

Pour répondre à ces questions, je vous invite à cliquer sur ce lien.

http://www.ted.com/talks/robert_waldinger_what_makes_a_good_life_lessons_from_the_longest_study_on_happiness

Vous y découvrirez ce qu'une étude menée pendant 75 ans auprès de 724 hommes a révélé. De l'adolescence à un âge avancé, ces hommes ont été suivis année après année. Les chercheurs ont ainsi recueilli des dizaines de milliers de pages d'informations sur leur vie.

Ils en ont tiré 3 grandes leçons... Fascinant et en même temps tellement simple et logique quand on y pense.

Et l'Étude d'Harvard sur le Développement adulte se poursuit auprès des 60 hommes encore vivants qui ont maintenant plus de 90 ans.

Le vidéo dure un peu moins de 13 minutes et vous pouvez activer les sous-titres dans plusieurs langues.

Je vous souhaite une belle réflexion. Entre vous et moi, il n'est jamais trop tard pour donner un petit coup de barre à sa vie ou enrichir ce qui y est déjà...

logo-novisoft