LE BLOG DE MICHET

Pour apprendre, s’amuser et partager.

Si vous souhaitez recevoir gratuitement par courriel, les articles sur l’AMOUR, le BONHEUR et la RETRAITE au fur et à mesure qu’ils sont publiés, inscrivez-vous à notre flux rss, en cliquant sur l’icône orange en dessous de ce texte, à droite. Si vous préférez n’être abonné qu’à l’un de ces thèmes, cliquez sur l’icône apparaissant sur la page de ce thème. Vous pouvez, bien sûr, en tout temps vous désabonner.

 

Ne sous-estimons jamais l'impact que peut avoir une bonne intention ou une bonne action sur les autres.

Parce qu'il est difficile de résister à une personne qui ose, même si au départ elle est là, seule à y croire et à s'avancer.

Voici, pour le plaisir, deux petits vidéos qui l'illustrent merveilleusement bien.

https://www.facebook.com/TunisTribune/videos/10152842325682926/

https://www.facebook.com/20minutesonline/videos/954665461232979/

 

 

 

 

Publié sous : LE BONHEUR

puces dans un bocalCes puces acrobates qui travaillaient dans un cirque?

Chaque jour, l'éleveur les sortait du bocal où il les avait mises la veille, pour leur prestation devant le public. Et chaque fois qu'elles retournaient dans leur bocal, elles se demandaient comment elles pourraient un jour en sortir définitivement. Alors elles sautaient et sautaient, de plus en plus haut jusqu'à... ce qu'elles se frappent la tête sur le couvercle.

L'éleveur un jour décéda et les propriétaires du cirque décidèrent de libérer les puces. On ouvrit le couvercle et devinez ce qui se passa? Les puces se mirent à sauter de plus en plus haut... jusqu'à... ce qu'elles atteignent la hauteur du couvercle qui, cette fois, n'y était pas. Toutes ces années à essayer de sauter en dehors du bocal et où elles n'y arrivaient pas les avaient convaincues qu'il était impossible de s'en échapper.

Ne trouvez-vous pas qu'on ressemble souvent à ces puces? On entrevoit bien ce que pourrait être notre vie à travers la vitre du bocal, mais se risque-t-on à sauter assez haut pour s'en échapper?

Un appel qu'on entend, un saut que l'on fait, un risque que l'on prend et nous voilà ailleurs. Le danger que l'on court? Que la vie soit encore plus belle, plus riche de sens et de nouvelles expériences après.

Quand j'hésite, que cela me tente, mais que la peur monte, peur d'échouer, d'être jugée, de me tromper...., je pense à ces puces qui n'ont jamais osé et je me dis : « Non, je ne vais quand même pas rester là. » Et ça me donne l'élan pour sauter en dehors du bocal, en dehors de ma zone de confort. Je ne sais jamais comment ça va se passer, mais ces plongeons dans l'inconnu, malgré la peur qui me tenaille, ne m'ont jamais déçue. Ils m'amènent ailleurs et donnent de la vie à ma vie.

Publié sous : LE BONHEUR
logo-novisoft