LE BLOG DE MICHET

Pour apprendre, s’amuser et partager.

Si vous souhaitez recevoir gratuitement par courriel, les articles sur l’AMOUR, le BONHEUR et la RETRAITE au fur et à mesure qu’ils sont publiés, inscrivez-vous à notre flux rss, en cliquant sur l’icône orange en dessous de ce texte, à droite. Si vous préférez n’être abonné qu’à l’un de ces thèmes, cliquez sur l’icône apparaissant sur la page de ce thème. Vous pouvez, bien sûr, en tout temps vous désabonner.

Le Salon du livre de Montréal – de belles rencontres

 

Comme vous le savez, j'étais au Salon du livre de Montréal le week-end dernier et ce fut toute une expérience.

J'ai eu la chance d'échanger avec des visiteurs intéressés par le thème que j'aborde dans mon livre LA RETRAITE? Oui, non, peut-être...

J'ai encore une fois, pu mesurer l'écart qui existe entre les gens qui se disent particulièrement heureux d'être à la retraite et d'autres qui se désolent du grand vide et du sentiment d'inutilité qu'ils ressentent depuis qu'ils ont quitté le marché du travail.

Et surprise, qui est-ce qui se présente à moi et insiste sur le fait qu'on devrait enlever du dictionnaire le mot « retraite »? Thérèse Michaud, l'instigatrice des Retraités Flyés, qui aujourd'hui à 82 ans, est encore très active et ne se voit pas arrêter.

Je me souviens très bien de la première rencontre que j'ai eue avec cette dame il y a une dizaine d'années. Je l'avais invitée à venir rencontrer, un soir à Montréal, un groupe de futurs retraités qui suivaient une formation offerte par leur employeur. Il avait légèrement neigé cette journée-là et environ 12 personnes sur 25 s'étaient présentées. Mme Michaud, 72 ans à l'époque, était descendue de Val-David en auto pour venir bénévolement informer (et inspirer) ces futurs retraités.

J'avais été drôlement impressionnée par son dynamisme, son enthousiasme et sa très grande lucidité.

Et je n'avais pas pu m'empêcher de sourire quand, la semaine suivante, les absents nous avaient dit ne pas s'être présentés à la rencontre à cause de la tempête de neige qui sévissait ce soir-là.

Vous savez, la vie est pleine de surprises et de possibilités. Et je constate que les gens heureux et qu'on dit souvent chanceux, ont développé une certaine habileté à saisir les opportunités qui se présentent et à en tirer parti.

Cela me rappelle une phrase que j'ai entendue il y a longtemps, mais que je n'ai jamais oubliée : « La chance, ce n'est pas compliqué, c'est d'être prêt quand ça passe. »

 

Publié sous : LA RETRAITE
jeudi, 26 septembre 2013 16:01

Situation souhaitée à la retraite

SITUATION SOUHAITÉE À LA RETRAITE
Par Lise-Michet Sickini, psychologue


Quelle est la retraite dont vous rêvez? Quand vous êtes seul avec vous-même, comment la voyez- vous? Comment vous voyez-vous vivre ces 20, 30, 40 ans à venir? (et oui, il y a de plus en plus de centenaires et ça ne fait que commencer)

Prenez quelques minutes, si ce n’est déjà fait, pour répondre à la question suivante :
« Dans le fond, qu’est-ce que je veux? Comment est-ce que je la vois, MA RETRAITE? »

Lorsque les participants répondent à cette question, certains y répondent de façon très précise; par exemple, « retourner vivre en Gaspésie, vendre la maison et se rapprocher des enfants, voyager, retrouver la forme physique, etc. »

Alors que d’autres y vont d’une réponse plus large; par exemple, « vivre en harmonie, être bien dans ma peau, faire ce qui me tente quand ça me tente, apprendre à dire non, m’occuper de moi, etc. »

Certains autres sont tout surpris de s’entendre dire, que dans le fond, « tout ce qu’ils souhaitent c’est que ça continue… tout simplement. » Ça va bien dans leur vie, ils n’ont aucun problème majeur et n’ont pas de grosses attentes, de gros changements qu’ils espèrent à la retraite. Tout ce qu’ils souhaitent c’est « d’être en santé le plus longtemps possible pour pouvoir en profiter ». Ils se sentent en confiance et n’ont pas vraiment peur face à ce qui s’en vient.

Et vous, comment la voyez-vous cette retraite qui pointe à l’horizon ou dans laquelle vous êtes peut-être déjà engagé?

Cette réflexion est importante. Elle détermine l’orientation que vous allez donner à la suite. Et ne doutez pas de la justesse des réponses qui montent. Elles correspondent à ce que vous avez besoin de vivre à ce moment-ci de votre vie. Personne mieux que vous ne pourrait définir ce qui va vous rendre heureux. Faites-vous confiance. Vous êtes votre meilleur expert et votre meilleur allié pour y arriver.

Et si, à un moment donné, vous vous surprenez à ne pas être satisfait de la vie que vous menez, revenez à cette question et écouter votre coeur. Il connaît les réponses.

On se retrouve dans un prochain article où je vous présenterai les principales caractéristiques des retraités heureux et celles des retraités malheureux.

Publié sous : LA RETRAITE
jeudi, 22 août 2013 20:58

Se préparer à la retraite

Le bonheur à la retraite

Avez-vous déjà songé à ce qui est important pour vous, à ce qui vous rend heureux et malheureux?

Associez-vous votre bonheur à l’argent que vous possédez, à l’emploi que vous occupez, au nombre d’amis que vous avez, aux voyages que vous faites chaque année, à l’amour que vous recevez de votre conjoint(e), à la vie familiale que vous avez su créer?

Réfléchissez-y, certaines de ces réponses peuvent facilement devenir un puits sans fond qui jamais ne nous permet d’atteindre un palier où rencontrer le bonheur. Et d’autres au contraire, peuvent être de grandes sources de joie pour votre cœur et votre esprit.

Si vous êtes curieux de savoir ce que les recherches en disent, je vous invite à vous rendre à l’onglet BONHEUR de ce site ainsi qu’à son Blogue. Vous pourrez y trouverez une foule d’informations qui pourraient vous aider.

Mais, si nous revenions à ce qui VOUS rend heureux, parce que c’est bien l’objet de ce billet, que répondriez-vous?

Oui, au-delà de ce qu’en disent les recherches, qu’est-ce qui vous nourrit, vous donne des ailes, vous enthousiasme ou encore vous éteint?

Pensez-y, avec tout ce temps dont vous disposerez à la retraite, ne vaut-il pas la peine d’y réfléchir?

C’est la première étape lorsqu’on veut vraiment profiter de sa retraite, lorsqu’un veut se créer un style de vie qui correspond à sa nature profonde.

Vous avez à ce jour essayé de répondre tant bien que mal à ce qu’on attendait de vous : la société, vos employeurs, votre famille, votre conjoint(e), vos amis, etc.

Vous aviez aussi une multitude d’obligations et de contraintes liées au monde du travail (horaires et délais à respecter, clients ou fournisseurs à satisfaire, heures perdues dans le trafic, manque de temps pour la famille et les loisirs, etc.).

Toutes ces contraintes ne disparaîtront pas bien sûr lorsque vous serez à la retraite. Être à la retraite ne signifie surtout pas s’isoler et ne faire que ce qui nous plaît, sans tenir compte des gens qui partagent notre vie. Vous deviendriez vite irascible, intransigeant, difficile à côtoyer. Et vous vous retrouveriez probablement seul, à plus ou moins brève échéance.

Alors, si nous franchissions ensemble cette première étape vers ce qui pourrait être une des plus belles périodes de votre vie?

Que vous soyez déjà à la retraite ou que vous vous y prépariez, dites-moi (ou plutôt écrivez-moi). Qu’est-ce qui vous rend heureux? Et si vous le souhaitez, qu’est-ce qui vous rend malheureux?

La réponse pourrait changer dans 2, 5, 10 ans. Mais là, aujourd’hui, qu’en est-il?

J’ai hâte de vous lire et je ne suis certainement pas la seule.

Publié sous : LA RETRAITE
logo-novisoft